montagne2

 

L’entreprise : un milieu stimulant et exigeant

Seuls 24% des salariés sont réellement en bonne santé, c’est-à-dire qu’ils ne souffrent ni de stress élevé, ni d’un sommeil de mauvaise qualité, de surpoids, de dépression ou d’une maladie grave ou chronique.

TNS Sofres / AXA Prévention 2013

Nombreuses sont les études aujourd’hui qui soulignent les liens entre qualité de vie au travail, santé et performance.

Les entreprises sont convaincues que le bien-être au travail influe sur l’engagement des salariés et leur efficacité. Elles savent que la 1re cause d’absentéisme est l’état de santé. Elles placent leur richesse humaine au premier rang de leurs atouts pour l’avenir.

Par ailleurs, les salariés sont conscients que leur mode de vie peut amener un meilleur équilibre, améliorer leur énergie et prévenir les risques santé à court terme comme à long terme. Mais ils manquent de temps pour s’informer ou consulter des experts et des thérapeutes.

Des solutions existent. Les entreprises peuvent déployer des actions de sensibilisation et d’accompagnement de leurs collaborateurs et dirigeants vers des habitudes de vie protectrices pour une santé durable.

Vitalité Durable conçoit avec les directions RH, le management, la médecine du travail ou les comités d’entreprise, des interventions destinées aux salariés, avec une approche collective ou individuelle, ponctuelle ou inscrite dans le temps : conseil en vitalité au travail, conférences et séminaires, formations, coaching vitalité.

Ces dispositifs, adaptés à la culture et aux objectifs de l’entreprise, viennent nourrir :

  • la satisfaction et l’engagement des collaborateurs
  • les politiques RH de qualité de vie au travail et de prévention des risques
  • la stratégie RSE de l’entreprise.

 

Obligation légale

Extraits du Code du Travail :

Art. L4121-1 : « L’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs.
Ces mesures comprennent :
1° Des actions de prévention des risques professionnels et de la pénibilité au travail ;
2° Des actions d’information et de formation ;
3° La mise en place d’une organisation et de moyens adaptés.
L’employeur veille à l’adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l’amélioration des situations existantes. »

Art. L4121-3 « (…)l’employeur met en oeuvre les actions de prévention ainsi que les méthodes de travail et de production garantissant un meilleur niveau de protection de la santé et de la sécurité des travailleurs. Il intègre ces actions et ces méthodes dans l’ensemble des activités de l’établissement et à tous les niveaux de l’encadrement.(…) »